Guerre numérique contre la génération HADOPI

Les Anonymous "We are Legion"

La guerre numérique a éclaté, Il fallait s’en douter ! Spectacle implosif d’une société qui vacille dans une autre ère… digitale… et les derniers chiens de garde aboient à grands coups de rafle :

Megaupload vient d’être fermé, Hadopi se réjouit, les Hackers “WE are Legion” passent à l’attaque contre l’Élysée, le FBI, Hadopi (oui Clignement d'œil )… (source Libération)

Les législateurs ne pourront pas résister longtemps contre le temps qui passe ! La révolution internet porte en elle des valeurs qui change bien des donnes / journalisme, industrie culturelle, entreprise, association… tous les secteurs de notre société se métamorphosent sous l’impulsion des bits et de la fibre optique.

Les lois du dehors ne seront jamais les lois de l’internet, les radios pirates ont connu leurs heures de gloire, jusqu’à ce les gouvernements les dilapident, mais sur la toile c’est bien différent !

Vous pouvez interdire les cabanes avec Loppsi 2 et préférer voir les gens dormir dehors (pas trop près du centre ville), mais vous ne pourrez pas vous attaquer aux adresses du net, il n’y en a pas !

Ok, il y a mon adresse IP, mais c’est du vent, je suis ici et là, et je surfe habillée de mes multiples visages ! Je suis (pseudo) Guimauve quand je suis amoureuse, je suis Alternatif quand s’approche les électorales, je suis Xxx quand je cherche du travail, je suis Enragée quand je pense au continent de plastique dont tout le monde se fout…

Et oui j’ai téléchargé ! Une courte période d’ailleurs, une période sans un sou ! Quel plaisir j’avais à chercher sur les plates-formes, comme d’autres pouvaient le faire dans les magasins!

Vous parlez de crise économique, de redressement, de triple AAAndouilles, de citoyens qui vont devoir se serrer la ceinture (merci Mr Chirac pour l’expression qui date déjà!). Vous nous offrez une culture clinquante et poudroyée d’un fard transparent et monocorde. Et lorsque la technologie nous offre le partage du savoir et des connaissances, vous ripostez par des censures et des fermetures.

La magie du web, c’est de pouvoir choisir sa consommation, et de ne plus subir le même JT sur toutes les chaines de télévision.

Un conférencier m’a convaincu que tout le monde était sur la fausse route, et que la solution n’était pas loin, il suffit d’être connecté “on life” Sourire

Michel Serres, académicien et historien des sciences

Par une brillante analyse étymologique, Michel Serres met en lumière trois mots : Droit – Règle – Rectangle. Relatifs au cadastre, ils définissent la règle dans un espace métrique. En quelque sorte, l’adresse est le garant d’une société organisée sous la loi et la tutelle d’administrateurs. Quant à l’insurgé lui il n’a pas d’adresse.

La réelle nouveauté des Nouvelles Technologies se trouve dans la disparition des frontières de nos nouvelles adresses (mail, portable) et dans notre rapport à la spatio-temporalité. De nouveaux repères spatiaux bouleversent tous les fondements du droit applicable hors web.

Pour lui, les pouvoirs politiques ne peuvent pas appliquer le même droit qu’à l’extérieur car ce n’est pas du tout le même espace. Les «générations digitales» sont les plus à même de représenter des groupes de pensées aptes à trouver les nouvelles règles de l’Internet.

Selon le scientifique, notre époque est troublée par l’apparition d’une nouvelle culture. Le déplacement de nos fonctions (cognitives) du sujet (nous) vers un outil (ordinateur) perturbe le monde et se ressent jusque dans l’éducation en crise.

La société serait coupable d’accabler nos enfants de redondance (pub, mode, médias) infligeant un formatage des masses. Elle souffrirait d’une coupure nette avec les fondements de l’humanisme qui reposaient autrefois sur des fonctions attitrées de l’homme aujourd’hui relayées à des machines.

Écoutez la conférence : Thématique INRIA / Culture Web / M_Serres.mp3

L’interdit n’est jamais la bonne solution, si les pouvoirs politiques ont la main mise sur le CSA et sur la plupart des chaînes de télévision, ce sera bien plus difficile sur le web… en 3 mots : RESISTANCE ON LINE ! 

Articles complémentaires

2 commentaires

  1. Dorette Berthelots (1 comments) dit :

    A ce sujet, a propos d’immortel, ll parait que le réputé libraire Gérard Collard, qu’on voit à la librairie Griffe Noire, envisage de se présenter pour être élu à l’Académie .. Je pense que cela offrirait un 2nd élan à l’institution, foi de Saint Maurien. Vous ne trouvez pas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.