Les nouveaux chiens de garde

affiche : "les nouveaux chiens de garde"

Traité canin d’obéissance médiatique


  Assis, debout, couché, lève la patte et surtout n’aboie que lorsqu’on te le demande. Un journaliste n’est rien d’autre qu’un bon médor bien peigné au service de l’industrie. Est-ce vrai pour tous les journalistes? Non.

L’équipe nombreuse de ce documentaire épingle surtout les principales stars des journaux télévisés ainsi que les directeurs de rédaction des quotidiens nationaux. Rappelons au passage que la France compte plus de 37 000 journalistes reconnus officiellement par une carte de presse.

 

Tout le monde n’est donc pas à mettre dans le même panier. Il y a le panier de l’Hôtel Crillon, qui le dernier mercredi de chaque mois organise un repas pour les plus principaux actionnaires de France, tels Lagarder, Boloré et LVH avec Claire Chazal, Pujadas, Michel Field et bien d’autres. Et il y a le panier plus ordinaire, celui de toute la France qui s’informe via ces figures de proue.

 

Ce documentaire féroce repose sur un long travail de recherche et d’interviews faisant remonter à notre mémoire des archives déjà oubliées. Tordant de rire, Alain Minc qui annonce dans son émission économique de télévision – deux mois après la crise des surprimes de 2008 – que “l’économie mondiale est plutôt bien gérée”. Énervant que les 4 spécialistes en économie les plus invités du paf prônent tous une économie néo-libérale en bonne santé !

 

L’activité des médias en France plus qu’ailleurs est impliquée dans l’activité industrielle.

 

Pour les auteurs du documentaire, les principaux médias d’opinion sont téléguidés par une oligarchie réduite à quelques personnes. Le propos est clair et détaillé. Issu de l’oeuvre de Paul Nizan “Les chiens de garde” (1932), des écrits de Pierre Bourdieu et du livre de Serge Halimi, ce film truffé d’humour, avec une réalisation impeccable, bourrée d’infographie, ne passe que dans une seule salle à Paris et n’aura aucune diffusion à la télévision. Il ne vous reste plus qu’à le télécharger ou attendre sa sorti en DVD sans grande distribution.

Vos commentaires sont les bienvenus, je ne manquerai pas d’y répondre.

L.T

Articles complémentaires

7 commentaires

  1. Nabel (11 comments) dit :

    A ne pas rater : prochaine projection en présence de Yannick Kergoat :
    Le samedi 10 Mars à 17h à Gonesse
    Cinéma Jacques Prévert Place Aimé-Césaire

    Documentaire vivement conseillé !!!

  2. Pille (1 comments) dit :

    Merci beaucoup pour un article tres interessant. J’ai partage votre article avec mes amis sur facebook. J’attends des nouveaux articles et je vous souhaite bon chance!

  3. Téo (1 comments) dit :

    Bonjour,
    J’ai eu l’occasion de voir ce documentaire lors de sa sortie en salles, depuis cela l’envie de le montrer à mes proches me démange. Seulement il m’est impossible de le trouver ni en téléchargement payant ni en DVD.
    Pouvez-vous s’il vous plaît me communiquer la date de sa sortie si vous la connaissez ?

    Merci d’avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.