Marine Le Pen passe sous les huées d’étudiants à Cambridge

Manifestations étudiantes bloquant l'accès à Marine Lepen lors de sa conférence

Des manifestants protestent contre la conférence de Marine Le Pen.

Première revue de presse sur Mediamateur L’actualité alternative revue et corrigée par des blogueurs impénitents sur un évènement qui a eu lieu dans les deux dernières semaines.

A notre époque où le Front National se normalise, gagne des voix dans les urnes, non seulement aux présidentielles mais aussi sur des prochaines élections municipales, l’image de Marine Le Pen a été ternie sur le sol anglais.

Une conférence a été organisée à Cambridge le 19 février dernier, où Marine Le Pen avait tribune libre pour s’exprimer. A cette occasion, une centaine de manifestants ont voulu lui bloquer l’accès. Marine, tout comme Jeanne d’Arc, a eu peine à en découdre avec ces Anglais.

Propos clairs et éloquents sur les banderoles : « Pas de tribune pour Marine le Pen » ou encore « No Nazi Here ».

Twitte Florian Philippot Evidemment, le Front National considère que ces jeunes sont des « ignorants» où plutôt des « neuneus ». Terme gentil et bon enfant, mais très irrespectueux. Un « neuneu » signifiant,  dans un langage argotique, une personne simple d’esprit qui n’a pas la capacité à réfléchir. Reste encore à expliquer comment des étudiants qui passent leur diplôme dans l’une des meilleures universités au monde, peuvent être assimilés à des « neuneus ».

Huffpost Students

Ces « neuneus » donc qui font partie de l’association « Student Rights » déclarent une vive désapprobation de conférence :

« Universities do have a duty to uphold freedom of speech, but they are no place for the promotion of fascist views, and university authorities have a duty of care to their students to protect them from those who would promote hatred. »Anti-fascist protesters greet speech by Marine Le Pen at Cambridge. The Guardian, 19th of February 2013

« Les universités ont bien le devoir de faire respecter la liberté d’expression, mais il n’y a pas de place pour la promotion de points de vue fascistes, et les autorités universitaires ont le devoir de protéger leurs étudiants de ceux qui voudraient promouvoir la haine. »

theguardian

 La réponse du berger à la bergère se trouve alors sur le blog de la Cambridge Union Society:

« The response to disagreement in any modern society must be open debate ».This House Would Invite Marine Le Pen. Huffpost Student. United Kingdom. The Blog. 25th of February, 2013.

« Dans toute société moderne, la réponse à un désaccord doit être un débat ouvert »

Ce qui en version décryptée, signifie que les débats de nos sociétés ne sont pas dignes d’intérêt pour les membres de l’académie de Cambridge. Trop stériles, ces membres préfèrent éviter les débats houleux. Une simple conférence « ouverte » sans opposant est plus reposante pour eux.

Les Français ne s’en aperçoivent peut-être pas, mais Marine Le Pen a pris une réelle importance en dehors de nos frontières comme le rappellent nos amis turcs.

National TurK

 « It described her as a long-standing MEP who has become a powerful figure on the European right, who has also been named one of Time Magazine’s 100 most influential people in the world. » Enemy of the Britain Marine Le Pen speech Cambridge Union and were protesting outside / UK News. National Turck. 19th February, 2013.

« On la décrit comme Membre du Parlement Européen depuis longtemps, devenue une figure de proue de la droite européenne, elle a aussi était nommée parmi les 100 personnes les plus influentes dans le monde d’après le Time Magazine. »

Aujourd’hui on imagine que la famille Le Pen occupe une place de choix dans le Who’s who.

Saluons donc cette courageuse manifestation étudiante à Cambridge, car elle n’a pas son pareil en France, sauf quand le FN se rapproche de l’Elysée. Dans notre pays, on assiste plutôt à une normalisation du FN dans les débats. Doucement mais sûrement, le « mouton du Front National » disparaît aux yeux du berger et son chien, qui n’y voient plus très bien et ne reconnaissent plus le loup qui s’y cache. Marine Le Pen a eu le droit à un ‘prime’ de deux heures sur France 2 dans l’émission ‘Des paroles et des actes’ jeudi dernier, lors d’un débat entre Bruno Le Maire, peut-être l’élu le plus à droite de l’UMP, et Malek Boutih, représentant peut-être le plus à gauche du PS. Monsieur Boutih a été le seul à révéler cette « vocation anti-démocratique » (D. Pujadas).

Marine Le Pen sur France 2

 « Le projet du FN s’inscrit dans la filiation de l’extrême droite du XXe siècle, porteuse de racisme, d’antisémitisme, de méthodes et de valeurs antidémocratiques et violentes. Il reste un ennemi de la République. ».Malek Boutih, Libération 14 février 2013 ‘De la faiblesse des anticorps démocratiques sur le FN’.

Libération

Le loup est bel et bien entré dans la bergerie. A savoir maintenant, si vous voulez vous faire dévorer, petits agneaux tremblants…Bêbêbê…couik!

Laurent Torton

Articles complémentaires

Un commentaire

  1. debosse (1 comments) dit :

    Marine Le Pen est la personne qui défend le mieux les Français de Souche et les immigrés..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.