Règle des 30 degrés

Règle des 30 degrès

En guise de second conseil pour la prise de vue, la règle des 30 degrés fait suite au champ-contrechamp

Gardez comme repère qu’une caméra est une machine à remonter le temps. Lors du montage, vous ouvrez une fenêtre dans le passé. Pour ceux qui se rappellent « Retour vers le futur » de Robert Zemeckis, Emmette et Mraty trafiquent le « continuum espace temps ».

Vos images ont de l’impact, si elles marquent une différence chacune. Un photographe travaille sont déplacement à chaque seconde. La règle des 30 degrés n’est pas absolue. Rien n’oblige à la respecter, mais rappelez-vous qu’entre deux plans trop similaires, l’un d’eux est à jeter.

D’après le site du lycée Jean Monnet  à St Etienne, « la règle de montage selon laquelle, si l’on filme le même objet avec une valeur de plan identique, l’angle entre les deux axes optiques ne doit pas être inférieur à 30 degrés, sous peine de voir l’image sauter. »

Donc entre deux plans, si vous bougez, faites le de 30 degrés vous améliorez votre montage.

Articles complémentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.