Stop la contagion du vote utile !

Imagen285

Critique de la société du « moins pire »

Stop les contre-vérités, les démagos, les noms d’oiseaux lancés entre énarques et arnaques, entre potes et pot de vin.

De gauche comme de droite, peu m’importe qui vous êtes, je veux juste m’adresser à la petite étincelle qui scintille en nous tous et qui chuchote… liberté………

… couleurs, nuances, mixité et diversité…

Il fût un jour en France des Lumières, un semblant de moral qui nous fit avancer dans la pénombre; comme ce passé simple dans cette phrase que nous ne n’utilisons jamais, parce qu’il est imparfait dans sa mutation du « fût » vers l’ « être »…

… Nous le voulons si parfait, ce passé, que nous ne nous soucions plus du présent. Nous avons les yeux bandés en arrière…

Si bien que voter utile est devenu naturel, une sorte de mini-combat politique où baigne l’illusion, mais triste vérité, de voter pour le moins pire, même mes amis, même vous qui me lisez…

Pourtant, rappelez-vous…

1791, le vote est accordé, mais de manière indirecte. La France d’en bas votent pour une classe un peu plus haute qui votent à son tour pour élire les députés à l’assemblée.

Il faut attendre 1848 l’instauration du suffrage universel réservé aux hommes après une période très instable, passant du vote direct à indirect.

1944, ça y est la France s’est aperçue plusieurs années après la Turquie que les femmes étaient aussi constituées d’un cerveau, contenant autant de milliards de neurones que l’élite poilue. Elles obtiennent enfin le droit de vote. Des rumeurs disent que c’est pour leur rendre hommage et pour les remercier de leurs actes de résistances pendant la guerre. Comme c’est gentil…

1992, la citoyenneté, qui commence à se fatiguer au national, est priée de s’investir plus largement sur l’Europe. Ce nouveau droit semble particulièrement apprécié, c’est le vote avec le moins d’abstention.

2002, la France se réveille en plein cauchemar, l’homme à l’oeil vitreux de haine obtient l’encouragement de 4 804 713 électeurs… argh argh ! ça fait froid dans le dos… 57 ans après la 2ème guerre mondiale, de nouveaux sympatisants sans mémoire pour les uns, et avec une mémoire tâchée de sang pour les autres, retrouvent une laide dynamique.

Bilan catastrophique de ce mode de scrutin : des hommes et des femmes profondément ancrés à gauche votent pour Chirac.

Depuis, le corps électoral ne cesse de se dépecer peu à peu de ses membres, qui fatigués du blanc laissé après leurs votes neutres se sont coupés du nerf démocratique… vote blanc, vote nul et abstention sont déclarés non-citoyens, alors qu’ils sont majoritaires.

La seule alternative débattue est de rendre le vote obligatoire, bah tiens donc, encore une liberté de moins… qui ne change rien au fait que pour la plupart, ce sont des votes contestataires qui demandent une profonde révision de l’engagement politique…

Triste constat d’une démocratie illusoire…

Obsédée par le faît que vous êtes tous satisfait d’une fausse liberté, je ne peux que vous demandez de vous interroger, voire vous réveiller.

Voter utile, voter pour le moins pire… l’imposition d’un blanc et d’un noir sans nuance et sans couleur… comme une sorte de vie réelle, mais rêvée d’un ton bien gris… reflet difforme de la liberté… la fausse liberté…

Si ce n’est politiquement, il serait bon de s’interroger sur l’étymologie des mots “utile” et “démocratie”. Sans grande expertise, il est facile de s’apercevoir que nous faisons de biens mauvais usages de ces mots et de notre droit de vote, censé élire les représentants du peuple.

Et, il n’est pas difficile de s’apercevoir aussi qu’ils sont davantage des représentants d’une micro bulle élitiste, surfant sur les capitaux financiers et industriels, que les représentants de citoyens qui sont considérés, au mieux comme une force de travail, au pire comme des parasites dépendants du système social.

Je vous invite à réfléchir à la portée dévastatrice du vote utile pour le paysage disparate du monde politique, et de la dangerosité des pressions exercées sur les maires en période de pré-élection pour les contraindre à ne pas donner leurs signatures à certains partis.

Tous les partis, même fascistes, ont le droit d’être représentés, la meilleure façon de lutter contre eux est de transformer cette société obsolète et destructrice en une société éveillée, reposant sur un bon vieux dicton, d’un pays qui d’antan était bien parti sur cette voie, qui disait : Liberté Egalité Fraternité

Sur ce, bonne élection ;)

Articles complémentaires

2 commentaires

  1. Cassiopée (2 comments) dit :

    Ne nous laissons pas manipuler une fois de trop, votons en harmonie avec nos convictions.
    Vote utile = ANTIDEMOCRATIQUE
    L’appel au vote utile nous infantilise ; votants, pensez par vous-même et ne vous laissez pas influencer.
    Libres nous sommes, libres nous voulons rester.
    Merci Nabel pour ton éclairant article qui nous permet d’éradiquer le doute qui s’est insidieusement installé en nous depuis cette campagne électorale sans nom.
    Liberté, égalité, fraternité.

  2. Nabel (11 comments) dit :

    Merci Cassiopée ! Il est évident que le vote utile n’a pas sa place dans une démocratie, enfin si c’est bien une démocratie… Je doute de plus en plus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.